Flamenco-Events Accueil
Flamenco-Events Plan du site
Flamenco-Events Agenda du mois de juin
Flamenco-Events Qui sommes-nous

Flamenco-Events Contacts
Flamenco-Events Histoire du Flamenco
Flamenco-Events Palos et compas
Flamenco-Events Dictionnaire du Flamenco de A à C
Flamenco-Events Artistes
Flamenco-Events Festivals en Espagne
Flamenco-Events Voyages et routes flamencas
Flamenco-Events Articles et reportages 2017
Flamenco-Events Dossiers de presse 2017
Flamenco-Events Galeries peintures Cécile Desserle
Flamenco-Events Galeries photos 2017 Joss Rodriguez
Flamenco-Events Agenda du mois de juin
Flamenco-Events Ecoles en France
Flamenco-Events Stages en France
Flamenco-Events Peñas et associations en Espagne
Flamenco-Events Tablaos et restaurants en Espagne
Flamenco-Events Magasins spécialisés en général
Flamenco-Events DVDs
Flamenco-Events Livres
Flamenco-Events Radios

Flamenco-Events Liens officiels pour l'Andalousie
Flamenco-Events Autres forums et liens
Flamenco-Events Contacts
Flamenco-Events Articles et reportages 2017
Flamenco-Events Articles et reportages 2016
Flamenco-Events Articles et reportages 2015
Flamenco-Events Articles et reportages 2014
Flamenco-Events Articles et reportages 2013
Flamenco-Events Articles et reportages 2012
Flamenco-Events Articles et reportages 2011
Flamenco-Events Articles et reportages 2010
Flamenco-Events Articles et reportages 2009
Flamenco-Events Articles et reportages 2008
Flamenco-Events Articles et reportages 2007
Flamenco-Events Galeries photos 2017 Joss Rodriguez Flamenco Viene del Sur Granada Ursula Lopez Las pequenas cosas

Copyright © 2017 Flamenco-Events

Articles et reportages 2017

Niño Josele n’a pas besoin d’être présenté, il est tocaor et plus. L’empreinte Paco de Lucía? Certainement, mais aussi l’inspiration, la technique et emprunté au monde du jazz, un goût certain pour l’improvisation. Le feuillet annonçait comme titre de spectacle « Española / Paz », titre du double cd réédité récemment, et puis tout un programme, rondeña, bulería, balada, rumba et associait des titres Camino de Lucía, A mi compadre Antonio, Touchstone procession, ceremony, My foolish heart, Planet Chia, Cabo de Gata ou encore le fameux Ziryab + The Peacocks. Eh bien, oui, nous avons eu certaines pièces, oh pas dans cet ordre, mais qu’importe. Niño Josele était là, il a donné, il a offert et il est venu avec son fils au piano, Jhony Cortés à la percussion et Luis Verde au saxo et clarinette. Excellent moment soliste au début, un Niño Josele détendu nous a transporté dans son monde flamenco, nous rappelant ces tournées avec Paco, ses deux titres en un, il sait être rythmique, mais aussi puissant et énergique, précis. Et puis une deuxième partie plus proche du jazz, avec son fils, José Heredia, au piano, un peu tendu mais intéressant dans les échanges et de plus en plus à l’aise. Soutenu par une percussion puissante, mais pas trop et puis la finesse de Luis Verde. Très beau et captivant, puis ce bis final, Ziryab, et puis un invité surprise, le percussionniste, excellent qui est venu les rejoindre depuis le public, Borja Barrueta. Et je garde encore dans ma tête cette version de My foolish heart de Bill Evans et ces bulerías qui sentent bon Chick Correa. Oui ce fut un bon concert, un moment de plaisir.


 



M. Morillas










Galerie photos : Flamenco Viene del Sur Granada, Niño Josele cliquez ici



  

Niño Josele

Española / Paz

8 mai

Teatro Alhambra