Flamenco-Events Accueil
Flamenco-Events Plan du site
Flamenco-Events Agenda du mois d'août
Flamenco-Events Qui sommes-nous

Flamenco-Events Contacts
Flamenco-Events Histoire du Flamenco
Flamenco-Events Palos et compas
Flamenco-Events Dictionnaire du Flamenco de A à C
Flamenco-Events Artistes
Flamenco-Events Festivals en Espagne
Flamenco-Events Voyages et routes flamencas
Flamenco-Events Articles et reportages 2017
Flamenco-Events Dossiers de presse 2017
Flamenco-Events Galeries peintures Cécile Desserle
Flamenco-Events Galeries photos 2017 Joss Rodriguez
Flamenco-Events Agenda du mois d'août
Flamenco-Events Ecoles en France
Flamenco-Events Stages en France
Flamenco-Events Peñas et associations en Espagne
Flamenco-Events Tablaos et restaurants en Espagne
Flamenco-Events Magasins spécialisés en général
Flamenco-Events DVDs
Flamenco-Events Livres
Flamenco-Events Radios

Flamenco-Events Liens officiels pour l'Andalousie
Flamenco-Events Autres forums et liens
Flamenco-Events Contacts
Flamenco-Events Articles et reportages 2017
Flamenco-Events Articles et reportages 2016
Flamenco-Events Articles et reportages 2015
Flamenco-Events Articles et reportages 2014
Flamenco-Events Articles et reportages 2013
Flamenco-Events Articles et reportages 2012
Flamenco-Events Articles et reportages 2011
Flamenco-Events Articles et reportages 2010
Flamenco-Events Articles et reportages 2009
Flamenco-Events Articles et reportages 2008
Flamenco-Events Articles et reportages 2007
Flamenco-Events Galeries photos 2017 Joss Rodriguez Lorca y Granada en Los Jardines del Generalife Oh Cuba

Copyright © 2017 Flamenco-Events

Articles et reportages 2017

Faro, c’est le nom d’un spectacle d’Eduardo Guerrero dessiné spécialement pour une tournée durant le mois d’août à travers le territoire espagnol. C’est une production de Las Minas Flamenco Tour, dessinée dans un concept différent. C’est en fait une expérience unique et exclusive dirigée à un public qui désire quelque chose de plus exclusif que le classique théâtre. Nous avons étés accrédités sans problème pour vivre l’expérience  le 24 août à Faro de Sacratif, sur la Costa Tropical grenadine, près de Motril. En fin d’après-midi, nous avons donc pris la route depuis Grenade pour effectuer cette descente toujours magnifique de par ses paysages et les couleurs et contrastes qui s’offrent à nos yeux en fin d’après-midi. Nous voilà à la sortie de l’autovía, et puis depuis Motril en direction d’Alméria. Nous passons la petite localité balnéaire de Torrenueva et presque tout de suite, si l’on prête attention, caché derrière le terrain, se laisse apercevoir la pointe d’un phare. C’est là, le Faro de Sacratif, nous y sommes. Arrivée et accueil, Eduardo Guerrero est en pleine séance photos, il y a une entreprise de catering qui installe des tables et des décorations, toute une équipe technique qui travaille. Nous rencontrons Juanjo de l’organisation qui nous explique le concept, qui nous met à l’aise et qui nous laisse libres. Nous adorons vivre cette effervescence, artistes, techniciens, personnel, c’est le côté caché, mais indispensable d’une tournée. Le lieu est magique, un phare typique, qui remplit encore complètement sa fonction. Une tente blanche montée juste à côté, de bonne facture et un espace soigné, des chaises avec coussins et chacune son dépliant. Cela est prévu pour un nombre maximum de 200 personnes environs. Mais ici, il n’y a pas de chaises vides qui resteront. En fonction des spectateurs présents tout est adapté. Nous profitons pour admirer les vues depuis le lieu, le coucher de soleil et la mise en place des derniers préparatifs sur la scène. Arrivent les premiers spectateurs, ils passent par la zone prévue de catering, un verre les attend, cela commence en douceur, presque comme un cocktail, puis les participants se dirigent vers la tente et prennent place. Eduardo Guerrero, Javier Ibañez, Anabel Rivera et Manuel Soto entrent en scène. Ce sera un spectacle d’environ 50 minutes, spécialement créé pour cette tournée, la vision du danseur Eduardo Guerrero inspirée par la relation du phare, de la mer. Caña, la couleur est annoncée et puis la célèbre chanson Alfonsina y el mar, tangos et s’enchaine la Seguiriya del tio Aurélio, le moment culminant et fort de ce danseur longiligne, épuré, qui a le don de remettre l’ancien au goût du jour, une excentricité relative mais le jondo bien présent. Mediterraneo, un autre morceau et puis revient la danse avec des Alegrías en el Faro qui finissent par un contact direct avec le public. Retour vers la zone de catering où des boissons et un excellent service de tapas attend le privilégié. La soirée se prolonge et les artistes sont parmi le public qui a le loisir d’échanger, de partager, de se photographier. Il est clair, que c’est une vision différente et exclusive qui n’est pas à la portée de toutes les bourses, les places sont à 80 euros, avec un promotion pour les 50 premières à 50 euros, mais en définitive, c’est une expérience globale que l’on achète. C’est un cadre, un lieu, un repas, un spectacle et le privilège de vivre un échange direct avec les artistes. Faites vos comptes, en définitive une soirée de vacances équivalente ne sera pas loin de ce prix…

Pour notre part, nous serions partants pour vous faire partager cela en France et si cela vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter, nous serions partie prenante.


 


M. Morillas










Galerie photos : Faro de Sacratif cliquez ici



  

Faro

Faro de Sacratif, Motril

24 août